Earthworm Jim revient…en exclusivité


Actus / mardi, mai 7th, 2019

Alors que les joueurs attendent fébrilement la nouvelle PlayStation et Xbox, une machine fût annoncée en octobre dernier. L’Intellivision Amico fait ainsi le pari de se placer en tant que console de luxe pour nostalgique. Cependant, même si l’Amico possède une technologie impressionnante, on restait méfiant quant à son futur. Comme pour nous rassurer, Intellivision annonce le retour d’Earthworm Jim.

Exclu qui tue…

Rappelons que cette licence fût créée en 1994 pour 16-bit, et s’est alors enrichie de trois suites, dont une en 3 D. Malgré son nombre restreint d’épisodes, Earthworm Jim possède une communauté de fans plutôt imposante. Sans doute grâce au côté totalement décalé de ce jeu de plates-formes, qui propose d’incarner un ver de terre obtenant une super combinaison de l’espace. Un parfait produit des années 90, qui, à l’instar de Gex, n’a pas survécu à la transition des années 2000 (hormis sous la forme d’un portage HD).

Le retour d’Earthworm Jim sur une console comme l’Amico est donc plutôt logique. Intellivision entend bien surfer sur la nostalgie des plus de 20 ans, en développant un nouvel opus, avec toute l’équipe originelle. L’objectif est double : faire parler de la machine bien sûr, et languir les fans jusqu’à la sortie du titre. À l’image du live de présentation du jeu prévu le 4 mai dernier, qui fût très avare en informations.

… ou tuée dans l’œuf

On peut cependant se demander si cette exclusivité sera suffisante. Évidemment, Amico n’est clairement pas destinée à rivaliser avec les chiffres de ventes des consoles de salon. Elle serait plutôt à mettre en comparaison avec les Nes/Snes Mini ou la PlayStation Classic. Et notons que cette dernière s’est peu écoulée, alors qu’elle comportait d’assez solides arguments. Ce ne fut pas suffisant tout de même. Espérons qu’Intellivision multipliera les annonces de ce genre. D’autant plus que cette console est prévue pour le 10 octobre 2020. Il faudra donc encore faire parler de soi.

Enfin, notons qu’une exclusivité est loin d’être définitive. Citons par exemple TowerFall, qui devait être la killer-app, le jeu ultime de la Ouya. Au final, si le titre fût très bien reçu par la critique, il fut porté sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Le prochain Earthworm Jim connaîtra-t-il le même sort ? On ne l’espère pas pour Intellivision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *