Que nous réserve la Switch pour 2019 ?


Actus / vendredi, février 1st, 2019

Cela va faire deux ans que la dernière console de Nintendo est arrivée. Son concept et ses traditionnelles licences ont su faire plier à l’achat un large public. Cependant, la route est encore longue pour la Switch, d’autant plus qu’elle devra bientôt affronter les nouvelles consoles rivales. Alors comment Nintendo va-t-il se défendre ?

Mes pec’ ont des pec »

Commençons tout d’abord par rappeler les récents faits. La firme kyotoïte vient en effet de dévoiler ses chiffres du dernier trimestre de 2018. Ceux-ci sont à deux vitesses. D’un côté Nintendo avoue avoir été ambitieux et n’a pas atteint sa prédiction de 20 millions de machines vendues. Cependant, le constructeur s’en sort très bien avec 17 millions de Switch écoulées sur ces quatre derniers mois. Le revers de la médaille, c’est que ce succès fait de l’ombre à la 3DS. En effet, la console portable peine à convaincre devant l’hybridité de la Switch. Il faut également dire que la 3DS a déjà huit ans de loyaux services derrière elle.

Si Nintendo n’atteint pas ses objectifs concernant sa machine, les ventes de jeux explosent, elles. Citons par exemple Super Smash Bros Ultimate qui va bientôt battre l’épisode Wii de cette même licence (12, 7 millions contre 13, 29 millions). Plaçant ce titre comme 3e meilleur succès Switch.

Stéroïdes

Pour continuer sur ce chemin, Nintendo va devoir se surpasser. Cependant, face aux prochaines consoles, impossible de compter sur un Mario ou Zelda. En 2019, il faudra faire avec Animal Crossing, Pokémon, Luigi’s Mansion et Fire Embleme. Problème : aucun de ces titres ne comporte de date de sortie précise. Seul Yoshi’s Crafted World est annoncé pour le 29 mars prochain. 

Face à ce line-up moins alléchant (car moins populaire, et plus flou), Nintendo pourrait compter sur son autre arme fatale… La firme kyotoïte est une inconditionnelle des améliorations de consoles, et la Switch devrait en faire partie. Si le CEO, Shuntaro Furukawa a déclaré qu’aucune nouvelle machine n’était prévue, on peut imaginer qu’une révision l’est. C’est d’ailleurs ce qu’affirme le quotidien économique Nihon Keizai Shimbun. Ainsi, une Switch moins chère, mais plus portable devrait voir le jour. Une offre qui pourrait intéresser ceux qui n’ont que faire du dock. Cependant, difficile d’imaginer comment Nintendo pourrait revoir sa copie. Réduire la taille de l’écran c’est sacrifié une lisibilité déjà peu optimale. Tout comme supprimer l’hybridité, qui fait l’identité de la console… à moins que la firme passe par un astucieux changement de nom. À l’inverse, les Joy-Con ne sont pas si inhérents à l’image de la machine. Les rendre immobiles ou modifier leur design pourrait optimiser la portabilité. La véritable question restant surtout : si ce quotidien voit juste, la nouvelle Switch dopera-t-elle vraiment les ventes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *