HTC est toujours aussi confiant dans la réalité virtuelle


Actus, VR / samedi, juillet 28th, 2018

Cela fait maintenant plus de deux ans que le HTC Vive est sorti. Longtemps considéré comme le dernier des trois grands casques de réalité virtuelle, le Vive est loin de se laisser abattre, et s’est étendu avec de nouvelles offres et périphériques. La VR tient donc encore bon ? C’est ce que pense fortement l’équipe HTC en tout cas.

Guerre de chiffres

C’est à travers le blog du casque qu’un article un peu énervé est sorti. Les développeurs remettent les pendules à l’heure, notamment en ce qui concerne les analystes prophétisant la fin de la réalité virtuelle. Ils pointent principalement Digital Trends qui avait rédigé un papier sur la chute des ventes de HTC Vive sur Amazon. L’entreprise répond qu’au contraire, leur casque fut en rupture de stock tellement les ventes ont remonté, et sort en guise de preuve une analyse faite par Data Corporation :

ventes réalité virtuelle

Comment expliquer que celui qui était dernier se retrouve aujourd’hui premier ? D’après l’équipe d’HTC, cela serait dû au marché chinois qui s’est complètement ouvert au casque. Il faut dire que la marque s’appuie sur un public professionnel puisque le Vive est notamment distribuée aux écoles.

Paroles sincères ou écran de fumée ?

En premier lieu, on pourrait douter des dires de l’entreprise, qui voit là une parfaite occasion de montrer ses excellents chiffres. Rappelons que c’est la première fois qu’HTC communique ses ventes. Ceux-ci viennent d’ailleurs d’une analyse extérieure, qu’en est-il des statistiques officielles ? Seul Sony reste transparent sur ce sujet, en annonçant ses chiffres (2 millions d’unités vendues en décembre 2017) qu’il ne considère d’ailleurs pas aussi bonnes que prévu. Même constat chez Oculus, qui envisageait un marché plus rapide à se mettre en place. Cependant, une chose est sûre, les trois concurrents restent tout de même optimistes et redoublent d’efforts face à ce marché. Les prix baissent, tandis que la production de jeux ou de modes VR continue de grimper. Ce qui manque clairement, c’est sans doute la killer-app de la réalité virtuelle, qui, depuis déjà deux ans, fait toujours défaut aux trois constructeurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *