Le scénariste Jay Pinkerton revient chez Valve


Actus / lundi, juillet 30th, 2018

Depuis plusieurs mois, Valve est victime d’une fuite des cerveaux. En effet, quatre scénaristes sont partis successivement. Un exode inquiétant, quand on sait que l’écriture est très importante chez le studio. N’écrit pas Portal et Half-Life qui veut. 

Signal d’alarme

Si cette disparition progressive des scénaristes de Valve avait de quoi inquiéter, elle est surtout révélatrice de la situation du studio. On sait depuis quelques années que Valve est au bord de l’anarchie. Son fonctionnement très libre permet à chaque développeur de travailler sur ce qu’il veut. Cela peut paraître utopiste, mais en réalité, c’est surtout un enfer puisqu’aucun projet n’avance vraiment. Pire encore, quelques tyrans apparaissaient, d’après DJ Powers, business developper chez Valve :

Dès que les ressources deviennent plus rares, alors la compétition commence, ce qui amène les conflits, créé de la tension, de la hiérarchie, et amène à faire attention à son positionnement.

C’est sans doute cette impossibilité de travailler ensemble et de boucler un projet qui a fait fuir les quatre scénaristes.

La légende revient

Depuis Dota 2, Valve se reposait sur les lauriers, et notamment sur sa plate-forme Steam, qui lui rapporte bien assez d’argent apparemment. On notera tout de même la création de The Lab, qui tient plus de l’expérience VR pour Oculus Rift (et donc une commande) plutôt que d’un véritable jeu. Cependant, l’éditeur semble vouloir retrouver sa légende d’antan. Valve a en effet racheté le studio Campo Santo et son dirigeant, Gabe Newell a clairement indiqué vouloir refaire des jeux. Le premier de cette nouvelle vague étant Artifacts, un jeu de cartes basé sur Dota 2 justement. Le retour de Jay Pinkerton (qui n’est pas encore décrit comme scénariste sur le site de Valve) semble également confirmer la thèse de la renaissance de l’éditeur. Il faudra cependant se montrer patient pour avoir une réelle annonce, mais après tout, les fans d’Half-Life attendent le troisième opus depuis 14 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *