2K se reprend en main et voit plus grand


Actus / mercredi, juillet 25th, 2018

Au vu de son catalogue et de sa présence sur la scène médiatique, on pourrait penser que 2K existe depuis longtemps. Pourtant, ce n’est qu’en 2005 que la filiale de Take Two fut créée. L’impulsion de la génération HD fut un excellent tremplin pour 2K, qui a su multiplier les bonnes licences.

Renaissance

Bioshock, Civilization, Borderlands, The Darkness, XCom… Tout ceci appartient au développeur/éditeur. Avec un si joli paquet de titres créés depuis un peu plus de dix ans, on pourrait se dire que tout va bien pour cette entreprise. Cependant, depuis trois ans, 2K enchaînent les échecs. Evolve, Battleborn et Mafia III n’ont clairement pas atteint les espérances du studio.

Le CEO de la filiale, David Ismailer, est conscient de ces mésaventures et a présenté à GamesIndustry.biz un plan en trois parties. Les deux premiers points sont intimement liés puisqu’à l’avenir, le directeur veut que plus de jeux 2K soient produits en une année. On ne peut que lui donner raison : seuls WWE, NBA 2K 19 et quelques extensions de Civilization ont débarqué cette année pour l’éditeur. Si vouloir sortir plus de jeux est une bonne initiative, Ismailer sait que cela demande plus de ressources :

Nous allons étendre notre portfolio, que ce soit des jeux produits en interne, ou avec de nouveaux partenaires. Nous essayons de délivrer des jeux de qualité, pour que les joueurs nous soient fidèles […] Nous avons plus d’idées que de moyens. On pourrait agrandir notre portfolio bien plus rapidement si nous mettions plus de moyens dans nos capacités de développement.

Le dernier point abordé par Asmailer est la fidélité des joueurs. Dans l’interview, il évoque 2K comme un parc d’attractions et explique logiquement que plus il y a de manèges, plus les clients  traînent dans le parc. Si les games as service semblent être une mode plus lucrative (moins de jeux à développer, mais du contenu régulier à sortir), le studio se place à l’opposé de ce nouveau procédé.

Le futur

On l’a compris, 2K va opter, dans les années (les mois ?) à venir, pour une politique plus agressive, plus imposante. Pour le moment, la plus grosse cartouche est prévue pour l’année 2019 et s’appelle Borderlands 3. Le studio peut également compter sur un futur Elder Scrolls et Bioshock, sans que l’on sache véritablement quand ils vont débarquer. De même, Hangar 13 développe un jeu encore inconnu, tout comme Firaxis, travaillant sur une toute nouvelle licence. Enfin, la suite de NBA Playgrounds s’appellera NBA2 K Playgrounds, et il semblerait que cet épisode soit plus ambitieux. Bref, s’il y a de quoi faire, difficile de savoir quand tous ces titres vont tomber.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *