Analyse du Podcast Xbox Business


Analyses, Chroniques / vendredi, février 16th, 2024

Résumé des épisodes précédents : Les rumeurs enflaient lourdement sur un changement de tactique chez Xbox. Il se disait tout d’abord qu’Hi-Fi Rush, un jeu édité par Microsoft sortirait sur PayStation 5. Puis, un nouveau son de cloche annonçait une ouverture vers ses deux rivaux. Spéculations, trolls et sources pouvaient alors exploser, jusqu’à même évoquer un retrait de Xbox dans le marché de la console. Devant cette tempête (dans un verre d’eau) médiatique, le constructeur a déclaré qu’il s’expliquerait dans une semaine (donc hier) durant un podcast Xbox Business.

L’aveu

C’est lors d’une table ronde un peu étrange que Phil Spencer, Sarah Bond et Matt Booty ont défendu leur nouvelle tactique. LA question a rapidement été évacuée : oui, quatre jeux édités par Xbox sortiront prochainement ailleurs. Si les noms sont restés secrets, des sources très insistantes font état d’Hi-Fi Rush donc, mais aussi de Grounded, Sea of Thieves et Pentiment. En revanche, les rumeurs parlant d’Indiana Jones et Starfield ont été éventrées, puisqu’il n’est pas question (pour le moment ?) de sortir ces titres autre part que sur l’écosystème Xbox. Phil Spencer précise dans ce Xbox Podcast Business qu’il ne faut pas s’attendre à un raz-de-marée d’émancipation par la suite, mais, au mieux, à du cas par cas. En l’état, il s’agit surtout pour le constructeur de tester cette nouvelle stratégie, afin de voir quelle rentabilité supplémentaire pourrait être touchée sur des titres relativement différents.

Lorsque ces jeux atteignent leur potentiel maximum, nous pouvons utiliser les autres consoles pour créer plus d’efficience sur ces jeux, nous permettant ainsi de peut-être investir dans leur suite, ou dans d’autres titres similaires dans notre portfolio.

Xbox forever

Ce Xbox Podcast Business était également l’occasion de rappeler que Xbox continuera d’être Xbox, soit un consolidé avant tout. À ce sujet, les trois pontes annoncent déjà que lors de la prochaine génération de consoles, la nouvelle Xbox permettra « le plus grand bond technique que vous n’ayez jamais vu dans une génération de consoles ».

Parler de la prochaine 10e génération, alors que celle-ci n’a même pas encore atteint sa moitié, et que les grosses cartouches se font attendre sonne presque comme un aveu d’échec. À moins qu’il ne s’agisse juste d’une communication maladroite pour rassurer les fans de Xbox sur le futur des consoles à X. Reste que miser sur une machine surpuissante a déjà été tentée avec la Xbox Series X. Sur le papier, c’est bien la console la plus puissante du marché, mais qui accueille finalement des jeux multisupports nivelés vers le bas, même lorsqu’il s’agit d’exclusivités.

Le futur à portée de mains

À moins que cette allusion à un gap technique ne soit en réalité… pour une console portable. Les trois intervenants ont insisté sur l’existence du Xbox Anywhere et du xCloud. Deux technologies qui pourraient parfaitement s’allier sur une machine façon ROG Ally. La question a justement été posée par The Verge, puisque Phil Spencer semble publier beaucoup de photos de consoles portables. Après plusieurs rires, le PDG de Xbox délia un peu sa langue :

L’un des points faibles du ROG ou du Lenovo Legion Go c’est Windows. Comment Windows fonctionne, sur ce type d’appareil, sur écran 8 ou 7 pouces ? C’est un véritable enjeu d’ergonomie sur lequel notre équipe travaille, pour que l’expérience soit encore meilleure.

Faut-il voir là une simple envie d’améliorer des machines qui peuvent accueillir le Gamepass, ou un entrainement pour une future console portable de ce type ? Seul le temps nous le dira, et les interviewés nous donnent d’ailleurs rendez-vous en fin d’année pour de nouvelles annonces matérielles.

Tout ça pour ça ?

Il n’en reste pas moins que ce Xbox Podcast Business nous déconcerte. Y’avait-il besoin d’attendre une semaine pour nous faire ces annonces avec cette mise en scène ? D’autant que les intervenants le disent eux-mêmes : « il n’y a pas de changement fondamental en ce qui concerne les exclusivités ». Toujours dans l’interview de The Verge, Phil Spencer rappelait d’ailleurs qu’Ori avait déjà franchi les portes de la Switch en 2019, et que Psychonauts 2 fût lancé sur Xbox et PlayStation 4 en 2021.

En conclusion, notons surtout que cette table ronde n’éclaircit pas vraiment les choses. On ne sait toujours pas (et à priori Microsoft non plus), si d’autres jeux sortiront ou non ailleurs, et quelles seront les consoles concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *