Square Enix se sépare de Tomb Raider et Deus Ex pour une bouchée de pain


Actus / lundi, mai 2nd, 2022

Depuis plusieurs mois, les rumeurs vont bon train sur Square Enix. Le développement de Marvel’s Avengers et surtout sa sortie aurait été un naufrage. Un murmure qui se confirme via la récente vente de l’éditeur, à un prix dérisoire.

Le beurre et l’argent du beurre

Le communiqué vient de tomber ce matin, Square Enix se sépare de Tomb Raider, Deus Ex, Legacy of Kain, Thief et d’autres licences qui ne sont pour le moment pas cité. On peut parier sur du Kane & Lynch, Sleeping Dogs,  Pandemonium ou Gex. En plus des jeux, la vente comprend plusieurs studios, comme Crystal Dynamics, Eidos Montréal et Square Enix Montréal. Au vu des titres prestigieux de la liste, on pourrait croire que la transaction avoisine le milliard de dollars. Et pourtant, Embracer n’a eu qu’à débourser 300 millions de dollars pour acquérir le lot complet. Un chiffre dérisoire, au regard des récents achats effectués dans l’industrie vidéoludique.

On sent presque Square Enix acculé, se défaussant de ses meilleures cartes par contrainte. Notons que c’est surtout la division occidentale de l’éditeur qui est touché et qui se sépare de licences dont il ne se servait pas ou presque. En dehors de Tomb Raider et Deus Ex (qui ne se vendaient pas si bien) l’éditeur ne s’était pas intéressé à la plupart de ces licences depuis longtemps. La branche occidentale garde tout de même dans son giron Just Cause, Life is Strange et Outriders.

L’éditeur qui monte

C’est donc une offre de plus remportée par le groupe Embracer, qui avait englouti Gearbox il y a peu. Ayant déjà absorbé moult studios par le passé, on sait comment marche cet éditeur. Malheureusement, la plupart du temps, les licences obtenues ne sont pas utilisées, ou sont recyclées en remaster comme Les Royaumes d’Amalur ou Destroy All Humans. Cependant, on sait déjà qu’un Tomb Raider sous Unreal Engine 5 est dans les cartons avec peut-être Nico Bass (celui qui avait réalisé un prototype du remake du 2) dans l’équipe. On espère que ce transfuge permettra en tout cas plus de liberté à Crystal Dynamics.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.