Epic Games règle ses comptes avec Apple


Actus / vendredi, août 14th, 2020

Énième coup de communication pour Epic Games. Il faut dire que Tim Sweeney, patron du studio, a bien compris les rouages des réseaux sociaux. Hier soir s’est déroulé, devant les yeux des internautes, un véritable plan préparé de longue date par Sweeney. Retour sur une tempête dans un verre d’eau en 5 actes.

Epic Games, no commission

Tim Sweeney a toujours essayé d’esquiver les commissions de 30 % que demandent Apple et Google pour les jeux de leur store respectif. Hier, Epic Games annonçait ainsi que les microtransactions de Fortnite sur iOS et Android seraient désormais directes. Ce qui fait étrangement baisser le prix des crédits virtuels de 20 %. Au passage donc, Epic Games en profite pour augmenter ses tarifs implicitement, puisque les 30 % supprimés font une baisse inexplicable de seulement 20 %. Évidemment, Apple ne l’entend pas de cette oreille et ôte Fortnite de l’App Store, car pour eux, les microtransactions directes sont en violation avec les directives de l’App Store. Quand bien même Apple le permet avec Amazon, Mc Donald ou encore Nike. Quelques heures après, c’est Google qui réalise la même action : Fortnite n’est plus sur l’App Store ni Google Play.

En réalité, Tim Sweeney anticipa cette réaction, et publia une vidéo à la suite du retrait par l’entreprise fondée par Steve Jobs. Celle-ci détourne la publicité iconique d’Apple de 1984, comme un appel au boycott. Au passage, Epic Games intente deux procès, à Apple et à Google pour restrictions anticoncurrentielles.

Grand spectacle

Epic Games annonce son nouveau système de transaction. Apple supprime Fortnite. EG sort une vidéo et intente un procès. Google supprime Fortnite. EG intente un procès. 5 actes qui ont la particularité d’avoir été anticipés, et préparés. Tout s’est fait en direct, via les réseaux sociaux, afin qu’Epic Games puisse gagner le maximum de soutien de la part des joueurs. Le dossier d’action en justice a même été mis à disposition par le studio. Ce dernier se vend grand Chevalier blanc, en voulant éliminer les commissions pour « tous les développeurs ».

Impossible de prédire l’issu de ce combat de grands groupes, la situation étant nouvelle. Facebook et Microsoft s’étaient par exemple pliés aux règles d’Apple, en interdisant sur iOS le Gamepass pour l’un, et Instant Games de Facebook Games pour l’autre. Rappelons que Spotify, Rakuten ou encore Telegram ont récemment saisi la Commission européenne contre les pratiques anticoncurrentielles d’Apple. Ces trois entreprises ont bien évidemment rejoint le mouvement #FreeFortnite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *