Analyse de la conférence Xbox Series X


Chroniques / vendredi, juillet 24th, 2020

Comme la conférence Sony de juin, le Xbox Games Showcase était bien évidemment attendu, mais pas pour les mêmes raisons. On voulait voir la PlayStation 5, ses jeux et quelques spécificités. À l’inverse ici, il s’agissait plutôt de s’intéresser comment Microsoft allait réagir après cette moyenne présentation de la PS5. Spoilers: c’était tout aussi moyen.

La forme

On retrouve quelque part la même présentation que pour la PlayStation 5. À savoir un long tube de vidéo avec très peu d’intervenants, qui ont de toute façon un temps de discours très court. Là encore, il s’agissait de montrer le plus de jeu possible, sans « ennuyer » avec des spécifications techniques (qui arriveront plus tard). À défaut qu’ici, la ligne éditoriale était bien visible. On commence avec directement du gameplay tant attendu pour les fans de Halo, qui représentent un bon pourcentage des joueurs Xbox. Le restant de la conférence s’est axé sur les différents achats réalisés par Microsoft dernièrement. Si le constructeur fût raillé sur la génération actuelle pour son manque de titres, l’entreprise s’est créé une petite armée pour la manche suivante. L’occasion pour Microsoft de montrer que oui, il y aura des jeux sur sa console, pour tous les gouts évidemment.

Sainte Trinité

Parmi tous ces titres, on ne sera pas surpris de voir Halo Infinite donc, mais aussi Forza (Motorsport), autre licence indispensable depuis la Xbox 360. Il ne manquait plus que Gears of War, qui fut tout de même présent en pré-conférence. Histoire de rappeler que la Xbox One est toujours vivante. On pourrait tacler Microsoft sur ce point, puisque cela manque de prise de risque. Cette famille Xbox est d’ailleurs renforcée par l’apparition de Fable en guise de one more thing. Autre licence phare d’Xbox, bien qu’on ne l’ait pas vu depuis longtemps, et surtout, dans de bonnes conditions.

À la recherche du gameplay

Malheureusement ce live ne fut pas plus alléchant que celui de Sony, et pour la même raison d’ailleurs. En sortant de ce live, on a vu beaucoup de jeux, avec parfois des directions artistiques intéressantes (As Ducks Falls, The Medium), des grosses surprises revenues d’entre les morts (Stalker 2, Fable) et même des titres plus orientaux (Phantasy Star Online 2). Quand bien même tous ces titres pourraient être plaisant, il faudra en voir plus. Au vu de la conférence de Sony, qui ne comportait que 2 min de gameplay, on attendait de Microsoft qu’ils assènent un coup puissant en montrant enfin du « vrai jeu ». Il n’en est rien. Il y a certes eu 8 minutes de gameplay, tournant sur un PC aussi puissant qu’une Xbox Series X, mais le résultat est catastrophique. On sent à peine que le jeu tourne sur consoles actuelles. De plus, cette séquence est entourée d’un cafouillage de la part de Microsoft, qui tente de se rattraper à toutes les branches (« ancienne build », faute du stream, ça sera mieux…). C’est l’incompréhension à propos de ce que l’on a vu, et pourquoi ce fut présenté comme cela.

La série des Xbox

Cette conférence fut également l’occasion de confirmer, si ce n’était pas déjà fait, que Microsoft se place sur une position différente qu’à la sortie de la Xbox One. Cette présentation ne montrait au final pas tant la Xbox Series X que la marque Xbox. On l’a dit, Halo Infinite tournait sur Xbox One X. Le constructeur avait précisé que les deux années à suivre seraient partagées entre actuelle et nouvelle génération, et que les développeurs ne seraient pas forcés à créer sur la next-gen. Par ailleurs, si le live a multiplié les Console Launch Exclusive, le PC était toujours présent. En effet, chaque jeu sortant sur Xbox Series X sera également disponible sur PC. Ça n’est pas une surprise puisque le constructeur le fait déjà depuis plusieurs années. Mais cela confirme que Microsoft continue à miser sur son gamepass, plus que sur ses consoles. Au niveau des joueurs, l’interrogation persiste : pourquoi acheter la Xbox Series X si je peux tout avoir sur mon PC actuel ? On imagine que Microsoft y trouve de toute façon son compte financier en orientant les utilisateurs sur les deux supports, mais surtout sur le gamepass.

Xbox Series X, on se reverra aussi

« Sony ne manquera pas d’envoyer l’artillerie lourde dans les trois à mois à venir, ou du moins on l’espère. ». C’est comme cela que nous avions conclu notre article du 12 juin sur la présentation de la PlayStation 5. Et c’est à peu près de la même manière que nous sortons de ce Games Showcase 2020. Des jeux il y a eu, mais sans date de sortie, et surtout sans gameplay. Une conférence rassurante sur le catalogue de Microsoft, mais qui ne fait pas rêver pour autant.

On attend donc la fausse GamesCom pour voir du concret sur cette fameuse génération à venir. Par ailleurs, ces deux conférences ont manqué d’une présence humaine pour expliquer un minimum la technique de la console. Cela manquait cruellement de rappel sur les possibilités de la Xbox Series X.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *