Microsoft Mixer fusionne avec Facebook Gaming


Actus / mercredi, juin 24th, 2020

Alors que les GAFAM semblaient être des sociétés suffisamment puissantes pour être indépendantes, un récent événement vient de mettre cette croyance à mal. Il y a quelques heures, Microsoft s’est donc associée à Facebook, dans le but d’avancer ensemble sur le streaming et le cloud, mais sans Mixer.

Le Mixer de Microsoft

Le lancement de Twitch en 2011 a changé bien des habitudes dans le jeu vidéo. Un coup important qui a motivé Amazon à racheter le site, et Google à créer son propre service de streaming. Et comme la concurrence semblait moindre, un troisième GAFAM, Microsoft, s’est également implanté sur ce secteur. En 2016, Mixer fut donc lancé agressivement, avec des contrats d’exclusivité pour certains gros streameurs, comme Ninja ou Shroud.

Hélas, le rêve vient de prendre fin puisque Microsoft annonce la cessation de Mixer En réalité, le site sera fusionné avec Facebook Gaming,  la branche streaming de Facebook.

Il est devenu évident que le temps nécessaire pour faire évoluer conséquemment notre communauté était hors d’atteinte (Phil Spencer)

Que des vainqueurs ?

Ce pacte est évidemment avantageux pour les deux parties. D’un côté, Microsoft n’a jamais vraiment décollé,  à l’inverse de Facebook Gaming, le numéro du streaming de jeu vidéo. Pour la compagnie fondée par Zuckerberg,  le gain se fait au niveau de la technologie du cloud. Microsoft partagera ainsi son savoir-faire, comme le constructeur l’avait déjà fait avec Sony il y a quelque temps. Et pour ce qui est des gros streameurs. Ils ne sont pas en reste. La fin de leur contrat s’achève avec quelques millions à la clef. On parle de prime de 30 millions et 10 millions pour Ninja et Shroud.

Pour le moment, ce partenariat entre superpuissances reste assez flou. Si Phil Spencer a évoqué la possibilité de développé des petits jeux pour Facebook et Instagram, on attend davantage du xCloud. Souvent mentionné par Microsoft, on en a, pour le moment, jamais vraiment vu la couleur. Peut-être qu’une future conférence vidéo nous en apprendra plus sur le sujet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *