Battleborn disparait définitivement


Actus / mercredi, novembre 27th, 2019

Les disparitions définitives de jeux vidéo sont fréquentes. À tel point que DelistedGames.com répertorie en temps réel les futurs/actuels/anciens titres impossibles à parcourir. Battleborn fait désormais partie de cette longue liste, non sans questionner notre utilisation du média.

Né pour l’échec

Nous avons déjà évoqué l’échec commercial de Battleborn dans ce dossier. Rappelons juste que les développeurs, Gearbox, ont tenté de rattraper la catastrophe en faisant passer leur jeu de premium à free-to-play en 2017. Cependant, cela n’a pas été suffisant (on dénombre au mieux une trentaine de joueurs sur les serveurs) et sans surprise, l’éditeur fermera les portes du titre en mars 2021.

Comme on le disait, c’est un cas presque commun dans le monde du jeu vidéo. Mais là où l’histoire est différente, c’est que Battleborn sera totalement indisponible, alors qu’il inclut pourtant un mode solo. Il serait surprenant que Gearbox s’attelle à une dernière mise à jour pour corriger le tir, d’autant plus que le studio planche actuellement sur le suivi de Borderlands 3. La solution (s’il y a) viendra sans doute de la communauté.

À votre service

Le problème est que toute l’infrastructure du titre repose en réalité sur des serveurs, y compris le solo. Impossible de pouvoir parcourir le jeu hors-ligne, puisque la copie (physique ou dématérialisé) ne démarre pas si un réseau Internet n’est pas détecté. Il faut également rappeler que Battleborn fût vendu avant tout comme un jeu premium. Les premiers utilisateurs ont donc payé pour pouvoir jouer au produit, mais n’ont aucune solution qui leur sont proposés. En revanche, l’achat de cosmétiques est toujours possible…

Si le cas est intéressant, c’est qu’il surgit quelques jours après le lancement de Stadia. Soit du jeu vidéo par abonnement fonctionnant… uniquement par des serveurs. Ces derniers permettent effectivement de faire tourner des jeux dans des configurations incroyables, mais s’ils sont éteints, l’utilisateur se retrouve sans rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *