UFC s’attaque aux Joy-Con


Actus / jeudi, novembre 7th, 2019

Nintendo va bien, très bien même. La récente sortie de la Switch Lite a fait bondir les ventes des différentes Switch de 30 % par rapport à l’année dernière. Cependant, tout n’est pas rose dans le monde de Mario, puisque les utilisateurs de ces consoles se plaignent de plus en plus du Joy-Con Drift, soit un défaut lié aux manettes des différentes Switch. En France UFC Que Choisir s’attaque à ce problème.

Red Circle of the Death v2

Le Joy-Con Drift fait en fait bouger le personnage/curseur, même lorsque le joystick est en position neutre. Évidemment, cela rend la plupart des jeux injouables. Le problème est d’autant plus sérieux qu’il est mécanique et non-lié au temps de jeu ou à l’utilisation. En effet, le Joy-Con Drift a été détecté par certains utilisateurs après quelques heures sur la récente Switch Lite.

Si l’erreur a été reconnue par Nintendo, il faut montrer patte blanche pour espérer un remboursement. À savoir montrer une facture datant de moins de 12 mois. Sinon, le joueur devra payer 45 €. On est loin des 2 ans de garantie prévus par la loi. C’est pour cela qu’UFC Que Choisir vient d’adresser une mise en demeure à Nintendo pour que les Joy-Con soient réparés gratuitement et sans limites de temps. Soit dans les mêmes conditions qu’aux États-Unis.

UFC le défenseur du bien ?

Ce n’est pas la première fois qu’UFC Que Choisir monte à l’attaque de grands groupes du jeu vidéo. Récemment, l’association des consommateurs s’en est prise à l’impossibilité de revendre ses jeux sur Steam. Les différentes mises en demeure par UFC sont de moins en moins espacées.

Pourquoi cet entrain soudain contre les mauvaises pratiques du jeu vidéo ? Peut-être qu’UFC s’est doté de spécialistes de la question, ou alors, les violations des droits du consommateur augmentent ses dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *