Detective Pikachu – Les Pokémon c’est mieux que les humains


Cinéma / mercredi, juin 26th, 2019

Pokémon est loin d’en être à son coup d’essai, en ce qui concerne ses adaptations filmiques. Si l’on se rappelle aisément du premier volet sorti en 1998, il en existe pourtant plus d’une vingtaine. Cependant, Detective Pikachu se démarque en étant le premier film live-action Pokémon.

Plat comme une magicarpe

L’objectif est évidemment de mettre en avant les Pocket Monsters sous une autre forme, plus originale. Sur le fond en revanche, Detective Pikachu est extrêmement lisse. Le monde connait les Pokémon depuis longtemps, et chaque personne est désormais affublée d’une créature qui lui correspond, pour le bien de sa santé. Mais notre héros n’est pas de ce genre-là. Perturbé par l’abandon de son père il y a des années : il est un solitaire. Enfin plus maintenant, car un Pikachu à chapeau (dont il comprend le langage) et deux autres acolytes lui tiennent désormais compagnie, le temps de tirer une affaire au clair.

L’histoire colle autant à l’œuvre originale (humains et Pokémon cohabitent depuis x années) qu’aux scénarios classiques de cinéma. Un héros qui se croit comme tout le monde et gagne finalement un certain pouvoir afin de résoudre un problème parental, sous forme d’enquête. Detective Pikachu est loin de briller par son histoire, ni même encore par ses personnages… humains.

Pika-réel

Heureusement, les Pokémons sont là, et ce sont bien eux les stars. Notamment Pikachu qui porte littéralement tout le film (d’où le titre ?). Pour l’incarner, les producteurs se sont tournés plutôt habilement vers Ryan Reynold. On ne va pas se mentir, ce dernier fait du Ryan Reynold pur jus. Si vous avez aimé Deadpool et sa verve rapide remplie de vannes, vous aimerez Pikachu. Pour les autres… le film sera compliqué.

Cependant, Detective Pikachu réussit un tour de force assez fort. Celui d’aller plus loin que le simple « vous imaginez si les Pokémon ils existaient dans la vraie vie ? ». Les scénaristes n’ont heureusement pas rempli le film de gags sur le sujet. En revanche, la cohabitation entre les deux espèces se fait naturellement, sans que l’on sente un contraste amusant. L’humour vient finalement des personnages en eux-mêmes, comme la séquence de Mr. Mime par exemple.

Sympa/20

Detective Pikacu est un spectacle plaisant, même si déroulé sur un chemin balisé. On notera d’ailleurs que la plupart des créatures sont plutôt bien modélisées et s’incrustent bien. Petit bémol cependant concernant les éclairages bien trop présents, et jamais quand il le faut. Enfin, on aurait peut-être aimé une séquence de versus supplémentaire, mais est-ce véritablement l’objet de cette œuvre ? Celui-ci est clairement destiné à élargir le public, en ciblant notamment les adultes.

Reste l’amère sensation de se dire que le film de Rob Letterman est tout de même l’une des meilleures (si ce n’est pas la meilleure ?) adaptations filmiques de jeu vidéo. Faute de concurrence sérieuse, c’est donc le sympathique-mais-sans-plus Detective Pikachu qui se hisse sur le haut du panier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *