Pokémon Sleep, ou jouer en dormant


Actus / vendredi, juin 14th, 2019

Née en 1996, la licence Pokémon a su se réinventer pour être encore aussi populaire. Tout d’abord via les produits dérivés (séries, films, jeux de cartes…), mais même au niveau vidéoludique. Le jeu de rôle est devenu tour à tour un safari, un jeu d’aventure, de combat ou de puzzle. Après avoir fait le tour des genres, Pokémon Sleep s’attaque à autre chose.

Docteur Sleep

Combien d’enfants se sont fait prendre à jouer en cachette, la nuit, avec leur console portable ? Annoncé rapidement lors de la conférence annuelle de Pokémon Company, Pokémon Sleep permettra de jouer tout en dormant. Il suffira de se mettre un Pokémon Go Plus +, un objet connecté bardé de capteurs, au poignet. Le bracelet enregistre alors les informations sur le sommeil du joueur et le récompense.

Pour le moment, les détails restent flous, mais on imagine aisément que l’utilisation du Pokémon Sleep sera couplée à de 2016 : Pokémon GO.

Mens sana in corpore sano

Le mariage de ces deux applications est évident. Depuis quelques années, The Pokémon Company entend bien mettre les créatures virtuelles iconiques au service de la santé. Pokémon GO a fait sortir et marcher des milliers de joueurs. Ou comment lier jeu vidéo et activité physique. Pokémon Sleep aura pour mission d’améliorer le sommeil. L’objectif à terme est bien sûr de créer une routine saine pour le corps.

Si le nouveau credo de la Pokémon Company semble utile sur le papier, Pokémon Sleep s’avérerait insuffisant, voire même contre-productif. Au-delà des ondes Bluetooth que le bracelet électronique envoie, celui-ci n’est pas assez efficace pour bien encadrer le repos. Comme la plupart des applications pour dormir mieux, elles ne peuvent analyser les différents types de sommeil, et mesurent seulement les mouvements de l’utilisateur. De plus, récompenser le travail de Morphée pourrait avoir les effets inverses en le déréglant, selon certains spécialistes du sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *