Rainbow Six Siege pourrait être gratuit sur next-gen


Actus / mardi, juin 4th, 2019

L’arrivée d’une nouvelle génération de consoles pose toujours la question des portages. Quels jeux se retrouveront à la fois sur l’ancienne et la future machine, et quels titres n’auront pas cette chance ? Dorénavant, il faudra également se demander quel avenir pour les jeux-service ? Le directeur de Rainbow Six Siege semble avoir la réponse à cette problématique.

L’ar-en-ciel continue

Voir cet éditeur parler à ce sujet s’avère naturel. Il est en effet l’une des entreprises (si ce n’est la première) à avoir le plus de game as service. Steep, Ghost Recon Wildlands, The Division, Rainbow Six Siege… autant de titres qui ont été nourris en contenus supplémentaires gratuits. Le dernier jeu cité va d’ailleurs souffler ces quatre bougies d’existence et de mises à jour. Alors quel avenir pour les jeux-service ?

Faudra-t-il les racheter sur la prochaine génération ? Ou vont-ils s’arrêter, et, pourquoi pas, faire l’objet d’une suite ?

Dans une interview à Daily Star, Alexandre Remy (directeur de Rainbow Six Siege donc), n’y va pas par quatre chemins. Pour lui, impossible de séparer la communauté de son jeu en deux. En un mot : il ne faudra pas repasser à la caisse pour continuer sur next-gen :

Nous recherchons actuellement comment faire migrer les joueurs qui le veulent d’une génération à l’autre, de façon économique (sans payer une nouvelle version du titre), cela pourrait passer par la rétrocompatibilité.

Effectivement, les futures consoles de Sony et Microsoft seront rétrocompatibles avec les jeux PS4 et Xbox One. La solution semble donc toute trouvée. Cependant, cela ne permet pas de bénéficier de la technologie des nouvelles machines. Une autre possibilité est le téléchargement d’un code pour les possesseurs de la version actuelle de Rainbow Six Siege.

Casse-tête

La solution est loin d’être évidente, comme l’affirme Remy : « Je ne sais pas encore comment déployer cela, il faut d’abord voir cela avec les constructeurs ». Si cela se fait, les jeux-service marcheront alors de la même manière que les MMO. Ils traverseront les années et les consoles, avec un gain graphique léger au fil du temps.

Ce qui veut également dire qu’il n’y aura pas de suite, toujours d’après le réalisateur. Ce qui aurait permis de refondre quelque peu l’expérience de jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *