Weedcraft Inc est interdit de publicités


Actus / vendredi, avril 12th, 2019

Depuis quelques années déjà, la place de la publicité dans le monde vidéoludique est de plus en plus trouble. Les éditeurs préfèrent les réseaux sociaux et influenceurs à la presse, alors que celle-ci ne se finance plus grâce aux régies publicitaires. Cependant, qu’arrive-t-il quand les nouvelles voies de communication jugent un contenu dangereux ? C’est le cas de Devolver, qui ne peut mettre Weedcraft Inc en avant.

Cachez ce mot que je ne saurai voir

En octobre 2018, nous vous parlions déjà de ce titre qui avait la particularité de jouer un dealer débutant. Pour autant, un véritable côté politique était mis en scène. Il s’agit plus de s’intéresser à la légitimité du cannabis dans les divers états d’Amérique du Nord. Même si pour cela, il faudra parfois utiliser des pressions comme des lobbys ou des pots de vin.

On savait que le parti pris était audacieux ou en tout cas provocateur, et l’éditeur en fait actuellement les frais. Devolver se dit dans l’incapacité de pouvoir faire de la pub pour son jeu sur Facebook, YouTube et Instagram. Soit trois grandes voies incontournables de la communication numérique. En effet, sachant que chaque État déclare ou non la légalité de cette plante, les réseaux sociaux ont préféré opter pour une tolérance zéro. Une décision pas si surprenante, puisque ces derniers sont déjà connus pour censurer des œuvres picturales, notamment à cause des algorithmes un peu trop sévères.

Conséquences

Si l’éditeur comme les développeurs s’attendaient à froisser certains esprits, ils ne pensaient pas que les YouTubers partageant le jeu se feraient démonétiser leurs vidéos sur le sujet. Stephanie Tinsley, responsable des relations publiques de Devolver a d’ailleurs tweeté :

Weedcraft, un jeu sur la création légale d’un marché de marijuana, ne montrant aucune utilisation illicite de drogue ni de violence est écarté de Facebook, tandis que les vidéos YouTube sont démonétisés.

Par contre vous pouvez faire votre publicité pour n’importe quel simulateur de maniaque meurtrier en toute tranquillité.

De son côté YouTube a répondu qu’une « vidéo faisant la promotion ou comportant la vente, l’utilisation ou l’abus de drogue illégale ou tout autre produit dangereux ne peut pas convenir à de la publicité ». De quoi alimenter une petite polémique… qui fait la pub de Weedcraft Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *