Sony explique sa position sur l’E3 2019


Actus / mardi, février 12th, 2019

En novembre dernier, Sony annonçait sa prochaine absence à l’E3 2019. Une décision que nous qualifions à la fois de logique et de risquée. Shawn Layden, directeur de Sony US, vient justement d’avancer, au micro de Cnet que l’E3 ne leur convient plus.

La forme suit la fonction

Ce qui ressort principalement de cette interview, c’est que le constructeur est très exigeant. La stratégie commerciale de cette entreprise mise actuellement sur trois mots : first, best et must. Ce qui se traduit par être les premiers sur un genre ou sous-genre, réaliser ce qui se fait de mieux et devoir accompagner les joueurs. On comprend donc aisément pourquoi Sony ne se laisse pas influencer par la vague de battle royale par exemple. Mais ne pas succomber aux succès faciles, c’est aussi se risquer aux temps de développement trop longs. Une position que Shawn Layden défend, et qu’il annonce comme plus récurrente dans le futur :

Pendant ces trois quatre dernières années, on s’est appliqué à sortir moins de jeux, mais de meilleure qualité, en dépensant plus de temps, d’argent et d’énergie pour les réaliser. Nous réussissons à allier notre propre rythme avec un succès critique et commercial.

L’art de la guerre

Cette volonté de qualité se traduit donc par une absence à l’E3 2019. Sony ne veut pas que les joueurs soient déçus face à du remplissage, et avoue clairement ne rien avoir pour cette période :

Cette décision de faire moins de jeux, mais plus de plus gros, sur de longues périodes fait que nous n’aurions rien à montrer en juin 2019

Éviter l’E3, c’est également le remettre en cause, car Shawn Layden affirme que celui-ci n’a pas l’intérêt qu’il pouvait avoir fin des années 2000. Internet permet de communiquer fortement et rapidement sur les jeux à venir, tout en donnant la possibilité de télécharger directement les démos. De même, les autres événements (notamment le Destination PlayStation) favorisent la rencontre de développeurs, éditeurs et revendeurs pour parler business en amont. Ainsi Sony n’a aucun intérêt particulier à être présent à l’E3 2019.

On pourrait rétorquer qu’il s’agirait d’un moment parfait pour annoncer la PlayStation 5. Cependant, il s’agirait justement du meilleur moment pour ne pas en parler. Microsoft va sans doute profiter de cet E3 pour se refaire, et étaler ses futurs cartouches. Peut-être même sa nouvelle Xbox. Sony n’aura alors qu’à ajuster sa communication là où Microsoft aurait raté. Exactement ce que Sony a fait en 1995 pour annoncer sa PlayStation 1. Ou plus récemment, lors de l’E3 2013, où le discours sur la PlayStation 4 était plus réussi que celui de la Xbox One. Un lancement maladroit qui aura d’ailleurs fait mal à Microsoft sur cette génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *