EA abandonne un jeu Star Wars


Actus / mercredi, janvier 16th, 2019

Il y a peu de temps, nous évoquions la récente stratégie de Disney à l’égard de Star Wars. Il semblerait que la situation à propos de cette licence soit toujours épineuse puisqu’Electronic Arts vient d’arrêter les frais d’un jeu Star Wars. Pourquoi est-ce si compliqué de faire un produit vidéoludique dans cet univers ?

Yuma, Ragtag et Orca

L’histoire commence en réalité en 2013, alors qu’EA approche Visceral Games pour leur proposer le développement d’un jeu Star Wars (nom de code Yuma ou 1313). Le studio accepte et prend vite la direction de la piraterie spatiale. Malheureusement, les développeurs sont souvent appelés en renfort sur Battlefield : Hardline, alors en production. Le projet est malmené et carrément rebooté avec l’arrivée en avril 2014 d’Amy Hennig (scénariste d’Uncharted 1 & 2) dans l’équipe. Yuma se transforme en Ragtag et celui-ci sera un jeu d’action linéaire à la troisième personne, justement dans la veine d’Uncharted. Ragtag semble tellement prometteur que EA réussi à augmenter les effectifs de 90 salariés. Malheureusement, Amy Hennig devient trop ambitieuse et pesante pour l’équipe, tandis que le développement de Star Wars Battlefront II sépare encore une fois le studio en deux. Alors que le projet n’avance plus, le couperet tombe en 2016. Visceral Games ferme, et Ragtag est abandonné.

EA récupère le peu d’éléments réellement développés et relance un troisième reboot. C’est EA Vancouver qui est à la barre de ce jeu nommé Orca. Encore une fois, celui-ci n’aura que très peu avancé (on parle d’un monde ouvert et d’un chasseur de prime) avant d’être abandonné. D’après les salariés, la raison serait qu’EA privilégierait tout simplement son autre jeu Star Wars.

Lucas Art

Ce qui tape à l’œil dans cette histoire, c’est évidemment la malédiction du projet. Plus de 190 salariés ont travaillé pendant cinq ans pour rien. Certains développeurs espèrent tout de même qu’Orca reviendra dans les priorités d’EA. Pour le moment, seul Respawn Entertainment continue de développer son Star Wars Jedi : Order Fallen. D’après Kotaku, ce jeu devrait sortir en 2020, sans doute pour la nouvelle génération de consoles.

Cependant, alors que le rythme des films Star Wars a repris, il est intéressant de voir le peu de productions vidéoludiques coordonnées sorties depuis. On se rappelle que les titres Star Wars pullulaient jusqu’au milieu des années 2000. La licence a connu tous les genres (FPS, RPG, course, combat, stratégie…) pour une qualité tout aussi diverse. Même si dans l’ensemble, ces productions étaient réussies, et font parfois office de chef d’œuvre (Kotor par exemple). Pourquoi Electronic Arts est-il plus prudent ? Il faut d’abord savoir que cet éditeur n’a pas l’entière exclusivité de la licence. Son rival Activision est notamment partenaire de LEGO, et a récemment sorti un titre en brique sur The Force Awakens. Il est donc loin le temps où LucasArts distribuait ses droits à un peu tout le monde.

De même, on sait que développer un jeu vidéo est de plus en plus cher. Il est ainsi plus difficile de créer des produits dérivés vidéoludiques aussi rapidement qu’auparavant. D’autant plus que l’éditeur doit amortir les coups de ceux-ci. Ce qui n’aurait pas été possible avec Ragtag, devenu trop encombrant, même pour EA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *