La PlayStation Classic est déjà hackée


Actus / lundi, décembre 10th, 2018

Lorsqu’une nouvelle technologie sort, les hackers sont évidemment aux aguets. Eux qui ont autrefois fait naître le jeu vidéo, le plient désormais à leur volonté. Les cas des mini consoles ne font pas exception, et la PlayStation Classic a d’ailleurs mis moins de temps que la Mini Nes ou la Super Nes Mini a livrer ses secrets. 

Un clavier, et c’est réglé

Il faut dire que cette console pour nostalgique semble être étrangement finie. À titre d’exemple, lorsque l’on veut supprimer une carte mémoire, le logiciel affiche « spprimer ». De plus, la première véritable faille a été découverte en… trois jours ! Après quelques expérimentations, des hackers ont juste eu à brancher un clavier d’ordinateur à la PlayStation, et appuyer sur « echap » pour sortir du logiciel. Dès lors, des options graphiques furent trouvées. Ironique, puisque l’absence de filtres mélioratifs fut une des critiques adressées à cette machine.

Si la découverte est surprenante de simplicité, il aura fallu attendre cette fois une semaine pour outrepasser les 20 jeux préinstallés. Désormais, en branchant une clef USB à la console (comportant un certain logiciel), il est possible de retirer ou d’ajouter d’autres titres. Si ce genre de manœuvre n’est jamais garantie, elle a le mérite d’être très simple.

Piece of cake

Rares sont les périphériques et logiciels à résister aux hackers, mais on tient ici un record de rapidité. La PlayStation Classic ne se défend pas vraiment, à tel point que l’on cherche à comprendre pourquoi. En premier lieu, on pourrait penser que Sony a été pris de court, accélérant la création de sa mini console pour pouvoir la sortir le 3 décembre dernier. Soit à la date d’anniversaire de la première PlayStation. Tout un symbolisme qui aurait eu raison du développement ?

Une autre piste possible est que Sony avait tout à fait anticipé ce hack, et n’aurait donc rien fait pour l’empêcher. Se faisant, le constructeur permet de se débarrasser du casse-tête de la liste de jeux préinstallés. Le site Ars Technica a d’ailleurs trouvé des traces de nombreux jeux dans le source code de la machine (Tomb Raider, Silent Hill, Driver…). Sony a donc sans doute testé tous ces titres, puis fait un tri. Quels sont les plus emblématiques ? Lesquels n’ont pas trop vieilli ? A-t-on encore les droits musicaux ? Autant de questions qui se résolvent avec le hack. La PlayStation Classic permet désormais de jouer à tous les titres de la première console de Sony. Un véritable argument (peu légal, certes) qui débloquera sans doute l’achat chez de nombreux consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.