Fallout 76 prend l’eau de toute part


Chroniques / vendredi, décembre 7th, 2018

Annoncé en mai dernier, Fallout 76 n’a pas vraiment fait l’effet d’une bombe. La majorité des joueurs est restée méfiante, si ce n’est sarcastique face à ce jeu. Évidemment, le développement a continué et s’est même offert une bêta. Pourtant ça n’a pas empêché de nombreux déboires lors de la sortie de ce MMORPG/FPS. Retour sur l’enfant mutant de Bethesda.

Cachez-moi ce Fallout que je ne saurai voir

Avant tout, il est primordial de revenir plusieurs mois en arrière, afin de comprendre une partie du problème. Car on l’a dit, Fallout 76 essuya un feu nourri de critiques dès son annonce. Rappelons que Fallout est une licence de jeu de rôle/action se passant dans un futur post-apocalyptique. Il s’agit d’expériences solos qui laissent le libre arbitre aux joueurs, pour finir des quêtes. Cependant, l’arrivée de la vue à la première personne depuis Fallout 3 a grandement divisé les joueurs. Et même si Fallout 4 tend à résoudre les problèmes, la communauté reste encore clivée.

La dernière chose, que les fans attendaient, c’est bien un FPS multijoueur. Pourtant, Fallout 76 est exactement ça : 50 utilisateurs gambadant, pistolets à la manette, mais toujours avec cette liberté de jouer comme on l’entend. Il s’agit donc d’un MMORPG, où les joueurs sont au centre du fonctionnement, puisqu’aucun PNJ ne vient délivrer de quêtes. Un comble, alors que pour certains, Bethesda était l’un des derniers studios à miser uniquement sur l’expérience solo.

Il ne peut en rester qu’un

La bêta précédant la sortie de Fallout 76 semble inutile tant le jeu est bugué. Sur ce point, toute la critique est d’accord, et les exemples sont légion. On a l’habitude de se moquer de Bethesda parce que leurs titres sont souvent peu peaufinés, et que les problèmes techniques sont nombreux. Mais le studio vient de franchir une étape. Notons par exemple l’histoire de Brogadyn. Un joueur dont l’avatar est tout simplement devenu immortel. Si l’affaire prête à sourire, il faut signaler que de ce fait, l’expérience est complètement altérée, au point où cet utilisateur a tenté par tous les moyens de mettre fin à ses jours (virtuels). L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais lorsque le joueur a demandé l’aide de Bethesda, ces derniers sont restés bras ballants :

Je me limite [dans le jeu] à des activités ennuyantes, car je ne veux pas que mon exploration, ou le côté PvP soit ruiné par mon invulnérabilité. Ce qui est fâcheux, c’est que s’ils ne corrigent pas le bug, je vais tout de même me frotter à ces aspects de l’expérience. Mon personnage est bientôt niveau 100, soit le maximum, donc que voulez-vous que je fasse à part rendre tout le jeu insignifiant ? Je suis vraiment frustré et je n’ai aucune idée de la marche à suivre. Il me semble qu’ils ne peuvent pas tuer mon personnage. Du moins ils ne l’ont pas mentionné depuis que j’ai remonté le problème, mais c’était peut-être une réponse automatique.

La main dans le sac

Si cette anecdote peut paraître triviale, l’affaire la plus récente est bien plus grave. En effet, nombreux sont les joueurs à être passés par l’aide technique de Bethesda. Cependant certains utilisateurs de ce système se sont retrouvés avec les informations personnelles de consommateurs ayant eux-mêmes appelé l’assistance. On parle ici de noms de famille, d’adresses mail et de domiciles, et même le type de carte bancaire utilisée (mais pas les numéros de celle-ci). Si Bethesda a rapidement corrigé la faille, on se demande comment une erreur aussi grave a-t-elle pu se produire.

Au passage, signalons que l’édition collector de Fallout 76 (au prix de 200 $) a elle-même été vivement critiquée. Cette dernière devait contenir un sac en toile. Problème : les consommateurs se sont retrouvés avec des besaces en nylon, de bien moins bonne facture. En guise de compensation, l’équivalent de 5 $ en monnaie virtuelle leur a été distribué. Il aura fallu plusieurs jours pour que Bethesda propose de remplacer le sac, si toutefois les consommateurs floués se déclarent avant le 30 janvier prochain.

Game over ?

Si le studio n’avait pas d’autre choix que de sortir le jeu, on peut se demander comment les choses ont pu déraper à ce point. Les expériences online sont souvent sujettes aux bugs, mais les développeurs semblent ne pas avoir pris le temps de traiter tous ces problèmes. La bêta fut sans doute trop courte pour un jeu de cette ampleur. La situation ressemble d’ailleurs au cas de No Man’s Sky : bugé et loin de ce qui était prévu à l’origine. Mais il s’agit ici d’un gros studio, et non d’un petit indépendant qui tâtonne. Cela se ressent particulièrement dans le cas de l’assistance défaillante. Le studio doit avoir les moyens de mieux défendre son site. Par ailleurs, rappelons que Bethesda a édité The Elder Scrolls Online. Le studio doit donc avoir des notions sur la réalisation d’un MMORPG.

Concernant Fallout 76, difficile de prédire le futur du jeu. L’installation de ce genre d’expérience se fera sur la durée. D’autant plus que Fallout 76 possède un parti pris intéressant : celui de laisser les utilisateurs créer leur nouveau monde post-apo ensemble. On pense notamment à l’instauration de règles, de systèmes sociaux, voire de monnaie. Cependant, tout ceci demande du temps et de l’investissement de la part des joueurs. Si ceux-ci se sentent lésés face aux problèmes, ils risquent de ne pas rester sur la longueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *