Microsoft repart à l’assaut du marché asiatique


Actus / mercredi, novembre 21st, 2018

Si Microsoft a perdu (rapidement) une bataille sur le règne de sa Xbox One, c’est bien celle du marché asiatique. N’y allons pas par quatre chemins, cette console est un échec total chez les pays du soleil levant. Pour autant, Microsoft ne désespère pas et continue à se battre pour conquérir ce terrain, actuellement partagé entre la PlayStation 4 et la Nintendo Switch.

Des chiffres et des chiffres

Pour bien comprendre cette situation, rien de mieux que quelques chiffres ! D’après le site VgChartz, la Xbox One se serait écoulée à 100 000 exemplaires au Japon. Dans ce même pays, la pourtant plus récente Switch s’est vendue à 5 millions d’unités. Si Microsoft a toujours été à la traîne au Japon, la Xbox 360 s’était mieux défendue du haut de ses 1, 66 millions. Notons tout de même que le marché japonais est en baisse dans le secteur vidéoludique, et qu’il n’est pas représentatif de l’ensemble de l’Asie. Notamment à cause de la Chine, qui s’ouvre officiellement à cette industrie. Le principal échec de la Xbox One dans cette zone, c’est qu’elle n’offre aucun contenu qui cible cette population. On comprend facilement que les jeux japonais sont différents en tout point de ceux occidentaux. Le cas de Metal Gear Solid et Splinter Cell, boxant pourtant dans la même catégorie, est éloquent de différence. Microsoft doit donc développer des jeux plus enclins à dépasser les frontières.

Portant, le constructeur avait très bien fait les choses lors du lancement de la Xbox 360 (la Xbox qui s’est le mieux vendue au Japon donc). Son line-up annonçant du Ridge Racer, Dead or Alive 4, Enchanted Arms, Final Fantasy XI ou encore ChromeHounds. Tout le long de sa carrière, cette console a été alimentée par des jeux asiatiques. À la suite de la sortie de la Xbox One, sur le même nombre de mois, aucun titre de cette provenance ne fut proposé.

Que trépasse si je faiblis

Depuis plusieurs mois, Microsoft entend bien se remettre à niveau. Phil Spencer, directeur du département Xbox, déclarait qu’il ne laisserait jamais tomber le marché asiatique. Cependant, cette résolution tenait juste à sortir des jeux tiers comme Nier Automata ou Code Vein, mais pas des exclusivités. Ce temps serait bien en train de changer puisque la marque cherche un directeur senior s’occupant du territoire Asiatique. Son but sera de (re) nouer des partenariats avec les développeurs et d’y faire la publicité des technologies de Microsoft (le cloud et le game pass en tête). L’objectif est clairement la reconquête de ce marché en établissant une véritable stratégie locale. Un plan qui fait d’ailleurs écho avec Devil May Cry 5, puisqu’un partenariat avec l’éditeur (Capcom) a été réalisé pour annoncer le jeu lors de la conférence Microsoft à l’E3 dernier. Si le marché japonais semble toujours aussi compliqué à atteindre (ne serait-ce par nationalisme), l’ouverture de la Chine pourrait être un bond pour Microsoft.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *