Sony ne sera pas à l’E3 2019


Actus / dimanche, novembre 18th, 2018

L’Electronic Entertainment Expo, c’est le plus gros salon en matière de jeu vidéo. Un évènement qui attire toujours autant de monde, sachant que les « simples spectateurs » se mêlent aux journalistes depuis 2017. Cependant, l’intérêt de cette exposition est de plus en plus critiqué, par la presse et par les développeurs eux-mêmes. Preuve en est, Sony y sera totalement absent pour l’année prochaine.

La force tranquille

Cette information, c’est le site Variety qui nous la donne, soutenu par un porte-parole de Sony plutôt vague :

Nous avons décidé de ne pas participer à l’E3 2019. Nous réfléchissons à de nouvelles possibilités pour impliquer notre communauté en 2019, et nous sommes impatients d’annoncer nos plans à venir avec vous.

Cette prise de position rappelle évidemment celle de Nintendo qui a également boudé le salon en 2016. Depuis, le constructeur y est revenu avec des stands, mais sans passer par l’impressionnante case conférence live. Le géant japonais communique grâce à des Nintendo Direct, soit des vidéos enregistrés et diffusés dans la semaine de l’E3. Bien moins cher et plus maitrisée qu’une conférence en direct, où l’on ne sait jamais vraiment où est le spectacle et où est l’information. Une forme qui a sans doute fait réfléchir Sony.

Mais abandonner complètement l’E3 (ne serait-ce que sur une année), c’est également laisser un boulevard à ses rivaux, Microsoft en tête. Le risque est clairement calculé par Sony, grâce à sa forte avance en termes de parc de consoles (environ 73 millions de PS4 contre 30 millions de Xbox One). D’autant plus que son line-up d’exclusivités à venir (The Last of Us 2, Ghost of Tsushima ou Death Stranding) n’a pas de date de sortie. Les revoir l’année prochaine pourrait être vue comme une redite, un peu comme ces derniers E3 justement.

E3, y es-tu ?

C’est également là un problème. S’il est devenu un passage obligé de l’industrie vidéoludique, l’Electronic Entertainment Art ne fait plus tout à fait rêver. Du moins, une année sur deux. En effet, les titres étant de plus en long à concevoir, annoncer un jeu lors de cet évènement, c’est prendre le risque de le revoir l’année prochaine. On se rappelle d’ailleurs de nombreux cas de downgrades, dû à la diffusion d’un extrait peaufiné au maximum juste pour une conférence. À sa sortie, le titre ne renvoyait pas du tout la même image (Ubisoft est connue comme un spécialiste de cette communication douteuse). On pourrait donc se demander si les éditeurs ne devraient pas faire plus attention à leurs annonces (Fallout 4 fût par exemple montré 5 mois seulement avant sa sortie). L’E3 ne semble pas tout à fait désuet pour autant. Preuve en est, de nouveaux distributeurs commencent à fouler le sol de Los Angeles pour y annoncer leurs jeux. Devolver a d’ailleurs fait sensation lors de sa toute première conférence (elle aussi enregistrée) il y a deux ans. C’est effectivement un lieu d’exposition très fort pour un petit éditeur comme celui-ci. Mais les grandes entreprises en ont-elles encore besoin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *