Microsoft étudie une console sans lecteur Blu-Ray


Actus / samedi, novembre 17th, 2018

Les ventes de jeux dématérialisés avancent inexorablement. Citons par exemple le récent cas de Call of Duty : Black Ops 4, qui a cartonné, mais uniquement en téléchargement, alors que les revenues physiques ont baissé. Un constat qui conforte les grands éditeurs se lançant dans le streaming et autres méthodes de ventes dématérialisés. Microsoft semble aller plus loin en réfléchissant même à une console sans lecteur optique.

Cartouche vide

Cette idée parait aussi étrange que logique. Comme on l’a vu, ce marché est porteur et ne semble plus s’arrêter. Mais il est également déconcertant d’imaginer une console sans lecteur, puisque depuis le début des machines de salon, un port a toujours (ou presque) été pensé pour accueillir les jeux. Cependant, selon Paul Thurrot (journaliste spécialisé dans l’entreprise de Microsoft), le constructeur envisagerait de lancer une console sans lecteur. Si l’information parait futuriste, cette sortie devrait pourtant se faire au printemps 2019. Serait-ce la prochaine Xbox, nommée pour le moment Scarlet ? Toujours d’après Thurrot, la quatrième machine de Microsoft ne devrait arriver qu’en 2020, soit la même année que la PS5, selon les rumeurs. Cela voudrait donc dire que la Xbox sans lecteur serait une Xbox One S ou X.

Logique, mais périlleux

Éliminer le lecteur de sa console va complètement dans le sens que Microsoft prend depuis quelque temps. On parlait il y a peu du streaming qui  implanterait le géant américain sur le marché portable. Mais le constructeur compte également depuis plusieurs années sur son Xbox Game Pass, permettant d’utiliser des centaines de jeux via un abonnement. Une offre qui irait de pair avec l’absence d’un bloc optique. Il s’agirait de l’ultime virage (le plus gros) avant une génération totalement dématérialisée. Si le marché s’éloigne de plus en plus du physique, on peut se demander s’il n’est pas encore un peu tôt pour cette idée. Tout d’abord parce que la dernière console à avoir tenté l’abandon des versions boîtes (la PSP Go) s’est rapidement écrasée. Pas simplement car trop avant-gardiste, mais également parce qu’elle fût boycottée par les magasins, puisque la vente des jeux ne passait pas par eux. De plus, cette version allégée aurait sans doute fait plus sensation en tant que Xbox 4 (ou en tout cas, comme modèle alternatif de celle-ci). En sortant son projet au printemps, Microsoft prend le risque que Sony analyse les ventes, et lui vole l’idée pour l’améliorer, pour sa PlayStation 5.

Mais cette console n’est pas simplement dangereuse pour le constructeur : elle est à double tranchant. Car l’abandon d’un lecteur optique permettrait également d’alléger drastiquement le prix de sa machine, actuellement à 300 € en moyenne. D’après Thurrot, ce coût pourrait chuter d’au moins 100 €. Un argument imparable. De plus, il est très peu probable que Microsoft se détourne des consoles « traditionnelles » pour une offre uniquement dématérialisée. En proposant les deux versions, le constructeur augmente considérablement ses chances de vente, en ne trahissant pas les anciens joueurs, tout en attirant une nouvelle clientèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *