Disney va lancer son service de streaming


Actus / samedi, novembre 10th, 2018

La rumeur était donc vraie. Depuis quelque temps, il se murmurerait que le géant Disney allait disposer de son propre service de streaming, façon Netflix. Ce dernier avait justement vu tous les films et séries estampillés de la marque de Mickey s’échapper de sa plate-forme. Un indice de taille, désormais officialisé par le PDG, Bob Iger.

Surpuissance

Cette nouvelle n’est donc pas vraiment une surprise, mais plutôt une précision des plans à venir. En effet, on sait maintenant que ce service de svod s’intitulera Disney +. Un titre tout simple, qui rappelle celui de Disney Channel, tout aussi sobre. Quoi qu’il en soit, cette plate-forme devrait naître vers la fin du printemps 2019. Elle disposera logiquement de tout le contenu accumulé par le géant américain, et ça fait du monde. Évidemment, on retrouvera les Disney et les Pixar, mais pas que, si vous avez suivi les différents rachats opérés. Ainsi le catalogue Marvel, Star Wars et celui de la Fox seront présents. Si cela est déjà conséquent, Bob Iger annonce également que Disney + sera nourri par des contenus exclusifs. On parle par exemple d’une série sur Loki, à la manière d’Agents of Shield. Concernant les productions partagées entre le groupe et Netflix (Daredevil, Punisher…), elles ont été annulées, et restent pour le moment sur le catalogue du 1er service de streaming.

La guerre et ses victimes

Il n’est pas tellement surprenant que Disney tente ce pari. À vrai dire, le marché n’est pas encore saturé et peut rapporter gros, pour qui a les moyens de se faire une place. Mickey & co sont serein, puisque les 4, 05 milliards déboursés pour acheter Star Wars en 2012 sont déjà amortis. Nul doute que Disney a les épaules assez solides pour tenter ce projet.

Évidemment, on voit d’ici venir une guerre impitoyable entre ce service de streaming et Netflix. Si ce dernier peut sortir la carte de la diversité, l’entreprise fondée par Walt Disney possède les gros blockbusters qui cartonnent au cinéma. Est-ce que cet insolent succès marchera également chez le foyer du consommateur ? Difficile à savoir, mais la future plate-forme de streaming tente le pari d’un tarif plus bas que son adversaire. Cependant, le problème de cette guerre, et surtout de l’apparition d’une compagnie de production dans les offres de VOD par abonnement, c’est l’avenir du streaming légal. Si Netflix, OCS et autres Amazon Prime (dont le comparatif est ici) cartonnent, c’est parce qu’ils proposent du contenu conséquent et varié. Si chaque major sort sa chaîne de VOD, se retirant des sites précédemment cités, le consommateur sera perdu devant toutes les offres, et risque même d’abandonner ce système. Ce serait un véritable retour en arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *