2K demande l’avis des joueurs sur le cas des achats intégrés


Actus / mercredi, septembre 5th, 2018

Énième coup de théâtre dans l’affaire des achats intégrés ! Dans notre dernier article, on annonçait l’arrivée d’une nouvelle signalétique PEGI et le bannissement des micropaiements dans le royaume belge. Face à ces restrictions plus ou moins sévères, 2K prend la parole, après avoir tout de même supprimé les achats intégrés de NBA 2K19.

This is for the players

L’éditeur du jeu ne semble pas prendre la chose à la légère. Si Valve et Blizzard ont obtempéré silencieusement, 2K a publié un communiqué en trois langues. Celui-ci, dans un premier temps, informe les belges qui ne comprendraient pas pourquoi les « coffres à butin » (que l’on obtient avec de l’argent réel ou non) ont disparu. Cependant, dans un second temps, l’éditeur fait savoir qu’il n’en restera pas là, et que les discussions avec la Commission des jeux de hasard de Belgique continueraient, afin de trouver un point d’entente. Jamais l’on n’avait vu d’éditeur défendre aussi fortement une mécanique économique. À titre d’exemple, lorsque les joueurs avaient levé leur bouclier contre le pass online, celui-ci avait progressivement disparu, sans faire de vague. Ici, c’est tout l’inverse, puisque 2K invite même les joueurs consentants aux achats intégrés à « contacter un représentant du gouvernement local ».

« Malheureuse réalité »

Rob Jones, producteur de NBA 2K19 a d’ailleurs lui aussi défendu sa cause, au micro de TrustedReviews :

Tout jeu vidéo comporte, de quelques manières que ce soi, une monnaie virtuelle qui essaie de créer des revenus supplémentaires à partir des joueurs. La question est de savoir, s’il s’agit d’un vol d’argent ou bien d’une valeur ajoutée.

Nous savons que la plupart des joueurs actuels n’ont pas la patience d’atteindre leur maximum. Ils veulent y arriver directement. Donc pour nous c’est une opportunité d’effacer le grind.

Il est vrai, NBA 2K18 fut critiquée pour son grind beaucoup trop long. En somme, les joueurs devaient faire beaucoup de parties pour gagner des points d’expériences et donc des niveaux. D’après le producteur, l’idée serait d’utiliser l’argent du fan pour rompre cette tâche monotone, et arriver plus vite au terme du jeu. Cette modification est, selon ses mots, vue comme une valeur ajoutée. Cependant, les joueurs ont plutôt qualifié ce système de pay-to-win, car n’oublions pas qu’il s’agit là d’un jeu multijoueur, et ceux qui paient sont donc avantagés par rapport à ceux qui grind. Quelque part, il s’agit là de la triche pure et simple, et on pourrait justement se demander pourquoi ne pas proposer des codes permettant de débloquer les contenus plus rapidement, comme au bon vieux temps. Cela serait un premier pas vers l’égalité, du moins si le joueur le décide, et non pas s’il a les moyens. C’est une possibilité, qui montre clairement que l’achat intégré n’est pas une fatalité moderne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *